Réhabilitation d’exception d’un bâtiment du XVIIe siècle à Sarlat (24)

Le groupe SNI a mené les travaux de réhabilitation de ce bâtiment de 1 260 m², aujourd’hui occupé par la gendarmerie nationale.

La façade de la gendarmerie de sarlat avant les travaux (gauche) et après (droite).

Grâce au travail de recherche historique, le groupe SNI a pu rendre à cet ancien couvent son âme et son aspect d’origine du XVIIe siècle. Comme pour tout bâtiment ancien, le Groupe a dû tenir compte des contraintes des architectes des Bâtiments de France, mais a également dû mener le chantier en milieu occupé et tenir compte des contraintes d’intervention sur l’espace public, Sarlat-la-Canéda étant une ville très touristique.

La prochaine étape sera la restauration de l’escalier intérieur monumental (en pierres suspendues) avec sa rampe à balustres, classé Monument Historique. A noter que seuls deux exemplaires sont recensés dans le monde, et tous deux sont situés à Sarlat-la-Canéda.

Détails de la façade, avant (gauche) et après les travaux (droite).

Un lieu chargé d’histoire

Le bâtiment a vu son premier corps de logis se construire au début du XVIIe siècle pour y abriter le couvent Notre-Dame et ses religieuses. La gendarmerie a commencé à occuper une partie du bâtiment (corps de logis Sud-Ouest) début XIXe siècle. Le 16 novembre 1951, l’escalier intérieur monumental avec sa rampe à balustres a été classé Monument Historique.

Aujourd’hui propriété du département de la Dordogne, le bâtiment abrite 16 logements collectifs et des locaux de service technique destinés aux gendarmes.