Restructuration de la résidence Santillane à Talence (33) : le projet entre en phase finale

Construite dans les années 60, la résidence Santillane comptait à l’origine 270 logements collectifs non conventionnés, répartis sur neuf bâtiments. Face aux besoins croissants en logements sur le territoire et à la nécessité de recréer une vie de quartier, la SNI Sud-Ouest a choisi de restructurer et densifier cette résidence, en étroite collaboration avec la ville de Talence.

L'inauguration de la phase 2 à la résidence Santillane. De gauche à droite: Naïma Charaï, suppléante représentant N Mamère (Maire de Bègles) / Denis Mollat, Président de Coligny / Hervé Brunelot, DDTM de la Gironde / Alain Cazabonne, Maire de Talence Vice Président de Bordeaux Métropole / Yves Chazelle, DG groupe SNI / Arnaud Dellu, Conseiller départemental du canton de Talence.

Le 25 avril 2016 étaient réunis Hervé Brunelot, directeur départemental des territoires et de la mer de la Gironde (représentant le Préfet), Arnaud Dellu, conseiller départemental du canton de Talence (représentant le président du conseil départemental de la Gironde), Alain Cazabonne, maire de Talence et vice-président de Bordeaux Métropole, Yves Chazelle, directeur général du groupe SNI, Denis Mollat, président de Coligny, et Jean-Baptiste Desanlis, directeur de la SNI Sud-Ouest et directeur général de Coligny, afin d’inaugurer la phase 2 du projet et lancer officiellement la phase 3 avec la pose de la première pierre. 

Les différents discours ont permis de saluer les travaux déjà entrepris, l’architecture des bâtiments, la mixité des logements et des locataires et surtout le mieux-vivre ensemble. 

Pose de la 1ère pierre de la nouvelle résidence Santillane. De gauche à droite : Alain Cazabonne, Maire de Talence et Vice Président de Bordeaux Métropole / Arnaud Dellu, Conseiller départemental du canton de Talence / Yves Chazelle, DG groupe SNI.

Rappel sur les différentes phases du programme :
 

Etape préalable : 

Réhabilitation des bâtiments existants conservés (soit 106 logements) afin d’améliorer les performances énergétiques et le confort. La qualité des prestations et le confort apportés aux locataires ont permis que cette opération soit la première réhabilitation nationale certifiée Cerqual Patrimoine Habitat et Environnement.

Première phase : 

Démolition de 8 logements collectifs et réalisation de 108 logements. 50 logements ont été livrés en 2011, puis 58 en 2012.

Deuxième phase : 

Démolition de 68 logements et construction de 132 logements collectifs. Répartis sur 6 bâtiments aux lignes architecturales contemporaines, les nouveaux logements comprennent :

  • 45 logements sociaux acquis par Coligny dans les bâtiments B et C (12 PLS, 28 PLUS et 5 PLAI) livrés en novembre 2015,
  • 21 logements en usufruit locatif social dans le bâtiment A, acquis en nue-propriété par PERL et gérés par Coligny durant 15 ans, livrés en septembre 2015,
  • 24 logements acquis par le promoteur Aquitaine Invest 33 dans le bâtiment E et livrés en septembre 2015,
  • 42 logements en location, propriété de la SNI Sud-Ouest dans les bâtiments D et F, livrés en septembre et novembre 2015.

Une des particularités de ces logements est la présence d’une maison en prolongement de chaque bâtiment. 

Troisième phase : 

Démolition d’une barre de 88 logements et construction de 135 logements :

  • 40 logements collectifs SNI dont 22 PLS et 18 intermédiaires,
  • 40 logements collectifs Coligny dont 28 PLUS et PLAI, revente de droits à construire par la SNI,
  • 55 logements privés et locaux d’activités, revente de charge foncière à Bouygues Immobilier.

A terme, cette résidence évoluera vers un programme entièrement mixte de 482 logements : collectifs, individuels, sociaux, libres, intermédiaires et en accession.