Nos dates clés

La SNI s’est construite sur un modèle dynamique dans lequel l’anticipation et l’innovation sont la règle.

L’habitat pour ADN depuis plus de 50 ans

1961 - La SOciété de Gestion IMmobilière pour les Armées (SOGIMA) est créée pour répondre aux besoins en logements des armées. A cette date, elle gère 33000 logements réservés aux militaires et son capital est détenu à hauteur de 55 % par l’Etat.

1968 - La SOGIMA est autorisée à étendre son champ d’intervention au profit de l’ensemble des administrations et à réaliser elle-même des opérations de construction.

1976 - La SOGIMA change de nom : la Société Nationale Immobilière (SNI) est née. Société Anonyme d’Economie Mixte, la SNI s’impose au fil des ans comme un opérateur incontournable du logement intermédiaire et libre.

Une décennie de croissance

2001 - La SNI, dont le capital est détenu à 74 % par l’Etat et à 26 % par la Caisse des Dépôts, prend le contrôle de la société
Sainte-Barbe après acquisition par cette dernière des 15600 logements des Houillères du bassin de Lorraine (HBL). La SNI pose ainsi la première pierre de la construction du groupe SNI.

2004 - Tournant historique, la SNI quitte la tutelle de l’Etat et devient filiale immobilière d’intérêt général de la Caisse des Dépôts (CDC), qui détient désormais 99,9 % de son capital.

2005 - Dans le cadre de la reconfiguration du secteur immobilier de la Caisse Des Dépôts, la SNI prend le contrôle de SCIC Habitat en mai 2005 et de ses 13 SA HLM (132000 logements sociaux), ainsi que de la SCET, CD Cités et CD Habitat, ces trois sociétés formant le pôle Services du Groupe. En opérant ce véritable changement de dimension, le groupe SNI affirme son identité au travers de projets d’intérêt collectif recouvrant le logement intermédiaire, le logement social ainsi que l’appui aux Sociétés d’Economie Mixte (SEM) et aux collectivités locales.

2007 - La SNI devient actionnaire d’Adoma à hauteur de 28,6 % de son capital, et complète ainsi sa gamme de produits en intégrant le patrimoine très social (70 000 logements), premier chaînon du parcours résidentiel.
- Le groupe EFIDIS (44500 logements sociaux en Île-de-France) et la SAGI (5400 logements majoritairement intermédiaires à Paris) rejoignent à leur tour le Groupe.
- Création de la SNAP, filiale commune du groupe SNI (49%) et du Crédit Immobilier de France, dédiée à l’accession sociale à la propriété.
- Fusion des entités du Pôle services sous l’appellation SCET.

2008 - La SNI, la Caisse des Dépôts et Dexia créent EXTERIMMO, société spécialisée dans l’externalisation de patrimoines immobiliers publics.

2012 - La SNI acquiert la société Dexia Habitat. Rebaptisée ADESTIA. Cette société rassemble des participations minoritaires dans une trentaine d’ESH et de coopératives HLM qui représentent 300000 logements. Elle permet de nouer des partenariats opérationnels entre bailleurs, en vue de mutualiser savoir-faire, outils et bonnes pratiques.

2014 - La Société Nationale Immobilière, filiale du groupe Caisse des Dépôts, s’associe à plusieurs grands investisseurs institutionnels français pour lancer le FLI, premier fonds de logement intermédiaire.

2015 - La SNI remporte l'appel d'offres de l’Etat pour créer 13000 logements intermédiaires. La gestion de ce fonds d'1 milliard d'euros a été confiée au groupement constitué de la Société nationale immobilière (SNI) et de sa filiale AMPERE Gestion SAS.


Derniers faits marquants :

2008 - Le groupe SNI contribue au Plan de relance de l’Immobilier, avec l’acquisition de près de 10000 logements en VEFA.
- Un protocole d’accord en faveur de l’efficacité énergétique est signé avec EDF, permettant la valorisation par EDF des Certificats d’Economies d’Energie obtenus suite aux travaux de rénovation réalisés.

2009 - La SNI et le constructeur BH, filiale du groupe BENETEAU, s’unissent pour créer Habitat d’Avenir, société dédiée à la commercialisation d’habitats modulaires à ossature bois, individuels ou collectifs.
- Le Groupe constitue un consortium regroupant des bailleurs sociaux d’Ile-de-France pour la reprise du pôle logement d’Icade (près de 36000 logements).

2010 - Création du GIE Ventes afin de favoriser l'accession à la propriété des locataires et de dégager les fonds propres nécessaires aux nouvelles opérations dans les grandes agglomérations.

2011 - La SNI signe avec EDF le protocole « Losange », qui encadre la production de logements pour EDF. Réalisés en partenariat avec Bouygues Immobilier, ce seront 3 000 logements qui seront livrés jusqu’en 2015.
- Le Groupe engage un plan de redressement d’Adoma, spécialiste du logement très social, en partenariat avec l’Etat et Action Logement.

2012 - La SNI procède à sa notation par l’agence de notation Fitch Rating. Ces notes, qui traduisent la solide santé financière de la SNI, ont permis de lever pas moins de 350 millions d’euros via une émission obligataire, dédiés à financer la construction de logements intermédiaires.
- Le Groupe s’engage en qualité de syndic de copropriétés en Ile-de-France.

2013 - Le Président de la République sollicite la SNI en vue de produire 10000 logements intermédiaires, avec le renfort financier d'institutionnels privés, en zones tendues.

2014 - La Société Nationale Immobilière s’associe à plusieurs grands investisseurs institutionnels français pour lancer le FLI.

2015 - La SNI remporte l'appel d'offres de l’Etat pour créer 13000 logements intermédiaires.